Point de départ…

Le point de départ de notre projet pédagogique est basé sur une discipline qui nous tient particulièrement à coeur : l’improvisation. En effet, nous pratiquons tous les deux cette discipline de multiples façons (classe d’Improvisation Générative au CNSMDP, jazz, Sound Painting…). Nous avons d’autre part eu l’opportunité d’improviser ensemble dans de nombreux projets. Nous avons de plus réalisé tous les deux notre mémoire de pédagogie dans le cadre du DE sur des thèmes liés à l’art de l’improvisation : « L’improvisation dans l’apprentissage du Tuba en premier cycle » (Tom Caudelle) et « L’Improvisation Générative dans l’apprentissage du Saxophone » (Guillaume Berceau).

Nous avons pu remarqué à travers ces expériences avec des élèves et nos recherches que l’art de l’improvisation est un outil formidable pour l’enseignement. C’est pourquoi il nous est apparu évident de vouloir partager cette expérience avec les jeunes musiciens du « Sistema ».

L’idée initiale est de proposer des méthodes d’apprentissages différentes et spécifiquement de réaliser des exercices sur l’improvisation libre. L’improvisation favorise la découverte autonome, permet aux enfants de développer leur écoute, leur maitrise, créer, gagner en confiance et de s’exprimer librement et musicalement.

Les élèves concernés pourront participer à des ateliers basés sur une pratique collective. Nous aimerions travaillé avec un groupe multi-instrumentistes avec une méthode basé sur l’écoute et non sur la lecture.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

obligatoire