Jour 8 – Atelier 2

Pour ce deuxième jour, nous sentons une adhésion plus forte et un groupe plus soudé. De nombreux musiciens nous rapportent en effet avoir cherché des nouveaux sons avec leurs instruments et nous remarquons une nette cohésion dans l’exercice en cercle : l’écoute commence à être de meilleure qualité.

dsc_0180

Nous développons ces exercices d’imitations de manières différentes pour chacun des groupes : « le mouton » pour le groupe 1, et « le serpent » pour le groupe 2. Ces deux exercices sont basés sur l’imitation en temps réel d’un ou plusieurs leaders qui improvisent librement. Ils sont tous deux spacialisés ce qui donne un aspect ludique à ces expérience. Le groupe 2 manque encore un peu de réactivité, c’est pourquoi nous donnons beaucoup plus d’énergie pour les pousser un peu. La difficulté principale est d’écouter et de jouer en même temps, et non de dissocier ces 2 évènements.

dsc_0254

La première improvisation sur le film est une immense surprise pour nous. En effet, nous ne leurs donnons aucune consigne, en dehors de bien s’écouter, et voilà le premier résultat : https://drive.google.com/open?id=0B099sF1ILGgzR2dUNkJxUDVxclE.

On peut remarquer une grande qualité d’écoute par la répartition naturelle de différents plans sonores :

  • Un ostinato (comique de répétition et fil conducteur).
  • L’identification de certains instruments avec des éléments précis (flute-oiseau).
  • Synchronisation des gestes et des nuances avec des évènements ponctuels (chute du chat, apparition du chien).

dsc_0266

Nous terminons par le Soundpainting avec des nouveaux gestes, qui permettent principalement de laisser place à des improvisateurs accompagnés. Certaines personnalités se dégagent, leur enthousiasme entraine les autres dans une très belle énergie de groupe. Certains volontaires viennent alors prendre la direction de l’atelier. Certains gestes sont encore un peu maladroits mais l’exercice renforce la cohésion du groupe et la compréhension des signes, tout en étant très amusant pour tous. Nous utilisons pour terminer une oeuvre traditionnelle qu’ils connaissent par coeur (Oye como va) pour les mettre à l’aise, avant de déformer le matériaux grâce au Soundpainting.

dsc_0206

Merci infiniment à Ana Guerrero pour les photos prises dans l’action.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

  1. Cher Guigui
    Nous n’avions plus de nouvelles et la lecture du journal de bord nous manquait.
    Quel plaisir de renouer avec votre extraordinaire quotidien! Très belles photos!
    L’expérience de l’improvisation semble géniale et l’adhésion de tous ces jeunes doit vous combler de bonheur, un bonheur partagé.
    Bonne continuation . Besos de tu madrina y de Juanitu.

Laisser un commentaire

obligatoire